état-civil du Tréport

État-civil au XVIIIe siècle

Intéressant de consulter l’état-civil de la première moitié du XVIIIe siècle du Tréport. Petit port de pêche de la Manche, à l’estuaire de la Bresle, petite rivière calme qui serpente des environs d’Aumale jusqu’à la mer, une rivière qui sépare la Normandie et de la Picardie.

Pour ce début du XVIIIe siècle, les tables qui récapitulent baptêmes, mariages et inhumations, ont été dressées en respectant l’ordre alphabétique… des prénoms. C’est ainsi que nous avons une très longue collection de « Jean ». Pas très pratique pour retrouver les ancêtres…

J’ai noté des mentions particulières et… étonnantes :

À la lettre N :

Noyé un homme inconnu
Noyé un garçon inconnu

À la lettre O :

Ondoyés à la maison et morts aussitôt

  • Un garçon à Jean Stalin, le 7
  • Un garçon à Jean Languerre, le 14

Ondoyé deux garçons
Ondoyé à la maison
Ondoyés et morts à la maison
Une fille de Charles Bette               13.
Un garçon de Jean Michel Carpentier       22
Un garçon de Jacques Olivier              23

 

À la lettre P

Plusieurs matelots noyés

À la lettre U

Un mort trouvé sur le sable

Une réponse sur “état-civil du Tréport”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.