Rachel Salmona, une histoire juive

Rachel Salmona, Une histoire juive, Antisémitisme, Persécutions, Extermination

Le 16 janvier 1943, un samedi, les élèves de la classe de Madame Graville travaillent studieusement sous la direction de leur institutrice. Nous sommes à l’école de filles du Tréport, petite ville portuaire de la Manche, à l’embouchure de la Bresle. Parmi elles, Josette, 9 ans, deviendra la belle-sœur de l’auteur. Et Rachel Salmona, une petite juive.

« Si l’on n’interdit pas aux commerçants israélites de s’installer à Cherbourg, on sera obligé de porter des vêtements qui sentent la race fétide de Judas » ! C’est ce qu’écrivait un lecteur d’un journal catholique, la Croix de la Manche, le 15 juin 1898. En pleine affaire Dreyfus…

On frappe à la porte de la classe… et des hommes entrent brusquement. Les gendarmes de la ville d’Eu. Pour Josette, c’était un brigadier de police du Tréport… Une certitude : ce sont des Français qui ont arrêté Rachel !

Les élèves s’interrogent. Rachel est une gentille petite camarade. Pourquoi vient-on l’arrêter ? Madame Graville embrasse Rachel, les larmes aux yeux. Ce que les élèves ne savent pas, c’est qu’une décision a été prise au niveau de la Préfecture et de la kommandantur à Rouen. Pourquoi ?

Dans son ouvrage, l’auteur a voulu contextualiser l’événement, parler de l’antisémitisme, des persécutions et de l’extermination. Et de la façon dont Rachel et sa famille ont été persécutées et éliminées.

M. Jean Garraud, alors Maire du Tréport, a découvert l’existence de Rachel lors d’un voyage à Auschwitz. Dès son retour, il a convaincu le Conseil municipal de donner le nom de Rachel Salmona au Collège du Tréport.

Une question reste entière : comment des êtres humains ont-ils pu concevoir l’élimination d’un pan de l’humanité ?

Rachel Salmona, Une histoire juive, Antisémitisme, Persécutions, Extermination. Éditions du Scorpion brun, format A4,144 pages, ISBN n° 979-1-0925-5926-2, prix : 14 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.